Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                              Maison de mélèze

Maison de mélèze

Les étapes de construction et d'aménagement d'une maison en ossature bois avec un bardage en mélèze.

9 Décembre 2012

Se sentir bien isolé : un confort

Bien réalisée, une construction bois assure deux types de confort :

 

  • Le premier confort est thermique

A l'origine de la sensation de confort bien connue à l'intérieur d'une maison bois et le second est acoustique, comme le montre par exemple l'utilisation du bois dans les théâtres du monde entier.

La sensation de confort et de bien-être est apportée par la régulation hygrométrique : le bois est un matériau respirant : il absorbe et restitue l’humidité, rééquilibrant naturellement son taux dans la maison.

Les qualités du bois sont liées à sa structure le rendant en moyenne 15 fois plus isolant que le béton et 6 fois plus que la brique.

 La relation directe entre le bois et le confort passe par la définition de l'inconfort. Dans une pièce à 22°C, un mur en béton va absorber la chaleur de la pièce mais surtout celle de l'individu (à 37°C) présent dans la pièce. De cette perte de chaleur du corps du résident naîtra la sensation d'inconfort. Si dans une maison maçonnée, le béton accumule beaucoup de chaleur, il la redistribue aussitôt pour en absorber de nouveau. Le temps qui sépare l'absorption de l'intégrale redistribution correspond au déphasage thermique. Ce dernier est peu élevé pour le béton, d'environ 8 heures, la vitesse de transmission de la chaleur dans une construction en bois est optimale : elle permet de garder une maison fraîche le jour et plus chaude la nuit. D'autre part, dans une structure en béton, au niveau de l'interruption de l'isolant se font de nombreux ponts thermiques : fuite de la chaleur par la masse de la structure. En raison du mode constructif, les ponts thermiques sont absents de la maison bois d'où la sensation réelle et justifiée de confort. L'hiver, la capacité du bois à capter la chaleur et l'absence de fuites thermiques font de l'habitat un lieu qui perd peu d'énergie et une sensation de froid qui en est absente. Contrairement à ceux d'une maison maçonnée, les murs ne sont pas froids et la facture de chauffage est restreinte.

 

  • Le deuxième confort est acoustique

Le comportement du bois varie selon sa densité, selon les essences, selon la mise en ouvre. Pour éviter que le bois ne transmette le bruit, de nombreuses solutions existent. Désolidariser le plancher du plafond, traiter le plancher bois, isoler entre les solives ou encore utiliser des matériaux résiliants.

 

  • Moins humide ? Plus sain

 

Dans une habitation, quelle qu'elle soit, la présence d'humidité est une forte source d'inconfort, un fléau. Elle peut entraîner l'apparition de moisissures et la prolifération de micro-organismes et de protéines allergisantes, provoquant des pathologies très variées pour les occupants. Étant un mode de construction sec, l'ossature bois évite que l'humidité soit piégée dans la maison au cours des travaux. Par la suite, le bois ne garantit pas moins d'humidité mais une gestion de celle-ci. Comme la chaux ou le plâtre, et contrairement au béton, le bois réagit à l'humidité, c'est un hygrorégulateur. Il absorbe l'excès d'humidité et le rend par temps sec, définissant ainsi la notion de paroi respirante. Pour conserver cette qualité, les matériaux associés doivent avoir cette même capacité.

 

Publié par Philou41 à 16:09pm
Avec les catégories : #Isolation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Julien 06/02/2013 11:46


Bonjour, 


 


Vous avez fait un très beau travail ! 


Il faudrait plus de personne comme vous pour donner envie de construire sa maison en bois.


 


Encore bravo.


Julien.

Philou41 23/02/2014 00:22



Merci



Zinguerie Annecy 04/02/2013 20:27


Merci ce blog très sympas

Philou41 04/02/2013 23:01



Je vous remercie de votre visite.